6109
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-6109,mkd-core-2.0.2,mikado-core-2.0.2,ajax_fade,page_not_loaded,,onyx child-child-ver-2.0.0,onyx-ver-3.3,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290,vertical_menu_background_opacity_over_slider vertical_menu_background_opacity_over_slider_on,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive

FAQ – FOIRE AUX QUESTIONS

Vos questions les plus fréquentes

Vous recherchez une information ? Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans notre FAQ. Cliquez sur la rubrique qui vous intéresse, un lien « Nous contacter » situé en bas à droite de la page vous permettra également de nous écrire si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question.

 

Q. Quel modèle de pompe à chaleur proposer à vos clients?

R. Le dimensionnement des pompes à chaleur Vivaldi est calculé en fonction de nombreux paramètres tels que, le secteur climatique, la surface de la piscine, le volume d’eau à chauffer, l’utilisation d’une protection thermique, la surface du bassin de débordement etc..

Pour vous simplifier la tâche, nous avons mis dans les 3 dernies chiffes de nos références le volume d’eau de la piscine.

 

Exemples :

  • Une R1030 de la gamme Concerto pourra chauffer jusqu’à 30 m3
  • Une S1130 de la gamme Opéra pourra chauffer jusqu’à 130 m3

 

En fonction des exigences de vos clients, des conditions d’utilisations et de la région climatique, vous pouvez leur proposer les modèles au-dessus.

Q. Comment calculer le temps de montée en température ?

R. Le temps de montée en température dépend des conditions climatiques, du volume d’eau à chauffer, de la différence
entre la température de consigne et la température initiale et aussi de la protection thermique de la piscine. Une
piscine non protégée par une bâche à bulle perd entre 4 et 5 degré par nuit, alors qu’une piscine protégée, en perd
entre 1 et 2° C.

 

Prenons un exemple simple :

Temps (heures) = Volume (litres) X Delta de température (Température souhaitée – température initiale) X 4,18 3 600 X
Puissance restituée de la pompe

Coefficient d’ajustement pour les saisons froides avec un air ambiant à 15° C : 1,25

 

Hypothèse :

 

Longueur du bassin 8 mètres
Largeur du bassin 5 mètres
Profondeur moyenne du bassin 1.5 mètres
Volume en litres 8 x 5 x 1,5 x 1 000 = 60 000 litres
Température de départ 15° C
Température souhaitée 28° C
Différence de température 13° C (28 – 15)
Puissance de la pompe Vivaldi 12,5 kW
Conditions climatiques Tempérées
Protection Bâche à bulles
Type de bassin Standard (sans débordement)

 

Temps de montée en température : 60 000 X 13 X 4,18 / 3 600 / 12,5 = 72,45 heures soit environ 3,02 jours.

Pour les saisons froides : 72,45 heures X 1,25 = 90,57 heures soit 3,77 jours.

 

En début de saison, lors du tout premier démarrage de la pompe à chaleur, il est nécessaire de la faire fonctionner
en continu jusqu’à ce que la température de consigne soit atteinte. Dans ce cas, il faut faire tourne la pompe de
filtration en continu, 24/24h.

 

Autres formules :

 

Avec les données de l’exemple précédent :

Temps de montée en température : 60 X 13 X 1.163 / 12,5 = 72,57 heures soit environ 3,02 jours.

Temps (heures) = Volume (m3) X Delta de température (Température souhaitée – température initiale) X 1.163 Puissance
restituée de la pompe

Q. Pourquoi chauffer ma piscine avec une pompe à chaleur?

R. Par rapport à un chauffage électrique classique, une pompe à chaleur permet de réaliser jusqu’à 70 % d’économies.

Q. Comment fonctionne une pompe à chaleur?

R. Le principe de fonctionnement d’une PAC est comparable à celui d’un réfrigérateur. Alors qu’un réfrigérateur transfère la chaleur pour rafraîchir son atmosphère intérieure, la PAC transfère la chaleur de l’air extérieur pour l’injecter à l’intérieur de la maison. Car l’air, même froid, contient de la chaleur.

On définit deux milieux : la source froide (d’où l’on extrait l’énergie) et la source chaude (où on la réinjecte). Dans cette définition, la notion de « chaud » ou « froid » est donc indépendante de la température des sources bien que, le plus souvent, la source chaude ait une température plus élevée que la source froide.

Un circuit frigorifique transfère l’énergie grâce au changement d’état (liquide / gaz) du fluide utilisé (cf. enthalpie). Le moto-compresseur assure la compression du fluide dans le condenseur (source chaude) afin que le changement d’état souhaité se produise à une température élevée. La pression du fluide est alors réduite au moyen d’un « détendeur » (terme impropre car on agit sur la phase liquide, incompressible : l’expression réducteur de pression est plus adéquate) avant d’entrer dans l’évaporateur (source froide) pour que le changement d’état voulu se produise à basse température.

La réversion du cycle peut être obtenue au moyen d’une vanne à quatre voies qui permet de choisir l’échangeur (vor ci-dessus) vers lequel la phase gazeuse est dirigée et, corollairement, l’échangeur alimenté par la phase liquide. Cette vanne (si elle existe) permet donc de choisir quelle source sera froide (ou chaude).

Q. Le fluide frigorigène utilisé dans les pompes à chaleur est-il écologiquement sans danger ?

R. Oui, nous utilisons le R407C et le R410A, non nuisibles pour l’environnement.

Q. Pourquoi utiliser une bâche à bulles ?

R. Elle a pour but de conserver la chaleur de la piscine, surtout lorsque les nuits sont fraîches. Elle permet de diminuer le coût de chauffage.

Q. Pourquoi nos pompes à chaleur sont-elles réversibles?

R. En cas de forte chaleur il est recommandé de baisser la température de l’eau de la piscine en dessous de 30 ° C afin de protéger le liner et préserver la qualité de l’eau de la piscine.